Le buffet d'orgue échappé au vandalisme (Anonymous)

From ChoralWiki
Jump to navigation Jump to search

Music files

L E G E N D Disclaimer How to download
ICON SOURCE
Network.png Web Page
File details.gif File details
Question.gif Help
Editor: Eric Leroy (submitted 2020-06-29).   Score information: A4, 4 pages   Copyright: CPDL
Edition notes: partition reconstituée d'après le texte sur la chanson "avec les jeux dans le village" d'Augustin de Piis

General Information

Title: Le buffet d'orgue échappé au vandalisme
Composer: Anonymous
Lyricist: Augustin de Piiscreate page

Number of voices: 1v   Voicing: SATB
Genre: SecularUnknown

Language: French
Instruments: Piano

First published: 1795

Description: Vaudeville républicain ; par le cit. Augustin de Piis (1755-1832) - AIR : Avec les jeux dans le village.

External websites: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1159971r/f10.item

Original text and translations

French.png French text

Lorsque le crime et l'ignorance
Avoient juré la mort des arts,
Quel fpectacle, lorfque j'y penfe,
S'offroit à mes triftes regards !
Des accapareurs, pleins de morgue,
Entr'eux tous ofoient calculer
Ce que pefaient nos buffets d'orgue,
Qui dans un coin n'ofaient fouffler.

Sans profit pour le numéraire
Et pour la fonte du canon,
On avoit déclaré la guerre
Aux orgues de plus grand renom ;
Une fubite défaillance
attaquoit leurs tuyaux brillans,
Qui s'écroulaient, prefque en filence,
Dans la poche des malveillans.

Un buffet plus opiniâtre
Crioit dans ce péril urgent:
„ A moi Miroir, à moi Balbâtre,
„ A moi Charpentier & Séjan !
„ Arrachez-moi des mains gothiques
„ Qui m'outragent de tout côté :
„ Je faurai fous vos doigts civiques
„ Rendre hommage à la liberté.

„ Ce font là de vaines paroles,
„ Dit un chaudronier mutin.
„ A rendre ainfi des fons frivoles,
„ On perd avec nous fon latin.
„ Nous t'avons payé cent piftoles,
„ Et nous viendrons demain matin,
„ Dans le fond de nos cafferolles
„ Te changer en cuillers d'étain."

Pour Apollon, dieux ! quelle injure !
Auffi protégea-t-il fon fort ;
Le lendemain, par aventure,
Etoit le neuf de thermidor.
Le vandalifme & fes apôtres
Depuis cette époque eurent tort,
Et tout ainfi que beaucoup d'autres,
L'orgue eft là qui refpire encor.

Aujourd'hui pour peu que l'on pouffe
Quelques touches de fon clavier,
Le tremblant à la flûte-douce
Ceffe enfin de fe marier ;
C'eft même au fait, la voix humaine
Qui prend depuis peu le deffus,
Et l'orgue articule fans peine
Des vœux en ces termes conçus :

„ France, en dépit des Cannibales,
„ Conferve ton ciel tempéré ;
„ Les arts & les vertus morales
„ Refleuriront à ce degré.